Asie

Eat. Pray. Love.

Nous avons finalement passé 3 semaines entières à Bali, et elles ont défilées à une vitesse folle. J’ai trouvé Bali très agréable, pour se reposer, se relaxer. Sinon, il faut avouer qu’il n’y a pas milles choses différentes à faire. Il aurait fallu qu’on passe plus de temps en Indonésie et qu’on en profite pour voir d’autres îles, comme Sumatra ou Komodo. Mais bon, on voyageait à 7, avec les amis que nous avions rejoins, et le but n’était pas de courir, mais bien de profiter à fond de nos derniers moments en Asie. Et je pense que dans ce sens, on s’en est plutôt bien sorti !

Après nos 6 jours sur les Gili Islands à ne rien faire que du snorkeling et du repos, nous avons pris un bateau pour Lombok. Nous devions passer par cette île pour prendre un ferry qui nous ramènerait à Bali. Problème : la veille, un ferry s’est renversé, avec 2000 passagers à son bord, donc les lignes ont été coupées à cause du vent. Il y avait des vagues de plus de 6 mètres ce jour là. Nous sommes donc restés bloqué à Lombok deux jours durant, avant de pouvoir partir pour un trajet de 8 heures et pas très rassurés… De retour à Bali, nous sommes restés une soirée à Ubud, une ville géniale, reposante et emplie du sourire de ses habitants, avant de descendre à Uluwatu dans l’extrême sud de l’île. C’est un coin vraiment sympa, très sauvage, endroit privilégié des surfeurs pour ses vagues énormes. C’était vraiment cool. Là-bas on a assisté à un spectacle de ketchak, une danse traditionnelle qui raconte l’histoire de Rama & Sita, et qui se termine avec un danseur qui shoote dans des boules de feu (le tout pieds nus, sinon c’est pas drôle !).

Enfin, nous avons repris la route des villes proches de l’aéroport, à savoir Seminyak, pour notre départ imminent. Nous en avons profité pour faire les boutiques dans les outlets de surf (et ça vaut vraiment le coup, le maillot de bain Rip Curl à 10€ !) et nous promener dans les alentours de cette ville envahie par les touristes. Nous nous sommes trouver un hôtel hyper cool, avec une grande chambre que l’on se partageait à 7, et une piscine. Il faut avouer que la vie n’a pas été trop compliqué pendant ces deux derniers jours ! 🙂

Finalement, nous avons pris l’avion à 10h30 le 1er février pour Darwin, ville à l’extrême nord de l’Australie. Nous sommes arrivés ici, dans un nouveau monde.

 Fini l’organisation à l’arrache, les barrières de langues, les longues heures de bus, les bières à 30 centimes, les restos matin-midi-et-soir, les beaux hôtels pour moins de 10€,  les associations, le sourire des gens…

Bonjour la vie réglée, les supermarchés, les bouteilles d’eau à 3$, les surfeurs, les plages, la civilisation, l’hospitalité australienne, l’accent pourri des locaux, les auberges de jeunesses à 30$, les chambres partagées à 10 personnes, la recherche d’un van et de boulots, la vie dans une voiture…

Ca fait bizarre, mais ça s’annonce très bien 🙂

One Comment

Leave a Reply