Amériques

Oaxaca et ses alentours

OAXACA

Oaxaca est à 1H30 d’avion de Guadalajara, dans l’état qui porte son nom. Il s’agit de l’état le plus pauvre du Mexique et dès que vous sortez de la ville pour aller sur la côte, la différence avec Guadalajara par exemple est flagrante ! Mais à Oaxaca, on découvre une ville super colorée, très vivante, avec rooftops à chaque coin de rues, et des petites cours abritant des restos tous meilleurs les uns que les autres. De plus, la ville est presque comme un marché à ciel ouvert : les trottoirs sont bordés d’échoppes, d’artisans, de cantines à roulettes, etc.

Nous avons passé 4 jours / 3 nuits à Oaxaca. Nous étions logé dans un hôtel très agréable, assez central : Hotel Nacional. Le matin, un saut de puce au Mercado 20 de Noviembre, et on revenait prendre le petit déjeuner sur la terrasse sur le toit de notre hôtel.

A visiter dans la ville :

  • Zocalo : la place centrale de la ville, animée nuit et jour
  • La rue Antador Turistico, piétonne, aux couleurs chatoyantes, part du Zocalo pour aller au Templo Santo Domingo en flânant et achetant des souvenirs d’artisanat.
  • Templo de Santo Domingo de Guzman. Le couvent a été converti en musée des cultures, il paraît que ça vaut le coup, mais nous n’avons pas pris le temps de le faire.
  • Catedral de Nuestra Senora de la Asuncion, en haut du Zocalo
  • Basilica de Nuestra Senora de la Soledad, un peu à l’écart du centre

 

Pour se promener, faire des achats, et pour manger !

  • Mercado Benito Juarez : vous y trouverez à peu près tout ce que vous cherchez, des stands de tacos aux chapeaux de pailles en passant par des glaces et des tasses en terre cuite. Prenez le temps de vous y perdre, vous n’aurez pas assez de temps pour tout voir de toute façon 😉
  • Mercado 20 de Noviembre : un marché dédié à l’alimentation. C’est là qu’il faut aller manger, comme tout le monde (locaux et touristes mélangés). Prenez une tlayuda dans le stand de Abuelita, juste avant le couloir des viandes. La tlayuda est une “pizza” mexicaine, avec une galette de maïs croquante comme base.  

Quelques bonnes adresses pour profiter de la capitale mexicaine de la gastronomie :

  • Restaurante Catedral : un magnifique patio avec une petite fontaine, et des plats typiques bien cuisinés. Que demander de plus ?
  • Casa Taviche : un petit restaurant qui ne paye pas de mine, mais délicieux ! Une jolie déco très simple, et des plats maisons : la recette du bonheur.
  • Pitiona : la terrasse vaut le détour, avec ses palissades en cactus et sa vue époustouflante sur le Templo Santo Domingo. Le brunch est bon, mais attention à venir soit pendant les horaires du brunch, soit pour le diner. Entre les deux, les cuisines ferment.
  • Restaurante Casa Oaxaca : Nous n’avons pas résisté à l’envie de nous offrir un restaurant un peu plus “huppé” que les cantines de rues pour notre dernier soir. Pour résumer notre dîner à Casa Oaxaca, je vais simplement reprendre les mots de ma soeur : “C’est le meilleur dîner de ma vie entière”. Rien que ça !

 

Nous avons visité Oaxaca pendant la semaine sainte, et donc nous avons pu assister à plusieurs processions à travers la ville, représentant les différentes églises. Les processions se faisaient silence, ce qui rendait la chose assez impressionnante, avec tout ce monde en silence qui défilait dans la ville !

 

 

Et n’oubliez pas de garder du temps pour les alentours, parce que oui, les environs de Oaxaca sont à ne pas rater !! Donc prévoyez large ! Sur la première journée, nous avons pris un bus pour aller à Monte Alban, où nous avons passé 2 heures pendant l’après-midi.

La deuxième jour, nous avons pris une excursion qui nous a permis de voir beaucoup de choses d’un coup. La journée excursion nous a coûté 300 pesos par personne (15€), et nous sommes partis de 9h à 19H30, à 5 avec un guide anglophone. A programme :

  • Visite d’un atelier de tissage de tapis traditionnel

  • Visite d’une distillerie de Mezcal

  • Arbol del Tulle, un des plus grands arbres du monde, avec un tronc de 42m de circonférence, et plus de 2000 ans au compteur

  • Les ruines de Mitla, un site archéologique pré-hispanique assez bien conservé. On peut entrer dans des bâtiments, et même visiter une tombe.

  • Et enfin, les tant attendues Hierve el Agua, les cascades pétrifiées. Ici les eaux sont tellement minérales qu’elles ont pétrifié la cascade, et formé des piscines naturelles avec vue imprenables. Il s’agit aussi d’un site archéologique important car on y trouve des traces de système d’irrigation pré-hispanique, qui ont contribué à façonner ces cascades et piscines. Le site est très touristiques, mais ça vaut vraiment le détour. C’est magnifique, et vous pourrez vous baigner dans les piscines naturelles, c’est vraiment une belle expérience.

 

Après Oaxaca et ses environs, nous avons mis le cap sur Puerto Escondido !

Pour retrouver l’ensemble de notre voyage :

Leave a Reply